Moi aussi j'ai vu les autocollants Its-not-too-late.com dans Grenoble, et je ne nie pas qu'en termes de webmarketing, Greenpeace est à la page. J'avais d'ailleurs laissé mon adresse email sur le site pour qu'ils m'avertissent lors de sa sortie.

J'ai reçu la newsletter d'inauguration vendredi. Voici à quoi elle ressemble :

Extrait de la newsletter de Greenpeace: des balises de code html.
(Vous pouvez voir la version intégrale).

Visiblement, il y a eu une erreur technique, et je n'ai pas reçu d'autre édition depuis...

Ça me rappelle une anecdote : un webmaster qui teste le nouvel outil d'envoi de newsletter que vient de lui livrer sa web-agency. Les 100 ou 200 internautes qui s'y étaient inscrits en avant-première ont reçu la newsletter de test, constitué de quelques articles racontant tous la même chose : Texte à la con - texte à la con - texte à...

Résultat : plus de 20% de désabonnement ! Je ne jette la pierre à personne : j'envoie moi-même une newsletter pour ma société avec un outil qui n'est pas adapté, et c'est le parcours du combattant à chaque fois.

Greenpeace ne me perdra pas comme lecteur pour cette erreur. Mais quand même, faire un coup pareil alors que Pompage.net vient de publier la traduction de Emails html - Dompter la bête, c'est rageant :-)

----------
PS - J'en profite pour vous signaler un autre article de Pompage, sur l'utilisation des standards (XHTML/CSS) dans les emails html : Quand CSS et courriel s'embrassent sous le gui