Les 24 et 25 août, j'ai couvert l'Ultra-trail du Mont-Blanc, mon employeur étant partenaire de l'évènement. Le principe de la course : faire le tour du Mont-Blanc en courant (163 km, 8900 m de dénivelé positif). Le vainqueur met 21h30 à faire la boucle, les moins rapides mettent 46 heures (dont deux nuits à courir dans la montagne).[1]

J'ai été impressionné par les moyens techniques mis en oeuvre par l'organisation pour permettre au public de suivre la course [2].

RFID, web, sms

Tous les coureurs portaient un badge RFID pour se faire "bipper" aux points de contrôle. Leur position était ensuite retransmise sur le web et sur téléphone mobile :

  • sur live.ultratrailmb.com, on pouvait consulter les fiches des coureurs et voir où ils en étaient : dernier passage à un point de contrôle, à quelle heure, en quelle position. De même pour un point de contrôle donné : quels coureurs sont déjà passés, à quelle heure et en quelle position ?
  • par alerte SMS, à chaque fois que le n° de dossard que l'on souhaitait suivre passait un point de contrôle.

En direct sur Google Earth

Sur la fin du parcours, les coureurs en tête ont été équipés d'une balise GPS. Leur progression a ainsi pu être retransmise en direct sur Google Earth. On pouvait suivre ça depuis chez soi, ou sur l'écran géant au centre de Chamonix, où avait lieu l'arrivée.

J'ai également aperçu plusieurs coureurs utilisant leur téléphone mobile : pour informer leur équipe d'assistance de leur état de forme, pour prendre une dose de réconfort auprès d'un proche... C'est amusant, alors que la plupart étaient équipé de matériel très technique pour s'alléger au maximum.

Par contre, j'ai bien cherché sur Twitter.com et Google, je n'ai trouvé aucun coureur qui a twitté la course en direct... L'année prochaine peut-être ? ;-)

Le coureur Vincent Delebarre arrive au point de contrôle des Chapieux - UTMB 07.
Photo Boris Stephan, copyright Petzl.

--
[1] pour ceux que ça intéresse, le compte-rendu que j'ai fait de la course : Le trail running n'est pas une science exacte...
[2] bien entendu, j'ai aussi été très impressionné par la performance sportive des coureurs...